Comprendre les enjeux environnementaux

Sur le plan environnemental, quelles sont les notions importantes relatives à l’éco-aménagement d’un point de vente ?

  • Les consommations énergétiques sont plus importantes que la moyenne des consommations des bâtiments tertiaires, notamment à cause de contraintes réglementaires faibles sur ce secteur d’activité et des particularités (mise en valeur des produits par l’éclairage par exemple). Quelles sont les grands postes de consommation ? De quoi parle-t-on précisément quand on parle d'énergie ?
  • La qualité de l’air intérieur est une problématique récente, renforcée aujourd’hui par l’arrivée de l’immobilier neuf avec des exigences d’étanchéité à l’air. Cela rend encore plus sensible la question des polluants et de leur évacuation.
  • La gestion des déchets est une exigence croissante et requiert une réponse appropriée à la fois pour les déchets de chantier lors de l’aménagement mais aussi pour les déchets d'exploitation du point de vente.
Consommation d'énergie





Quels sont les postes principaux de consommations énergétiques d’un point de vente ?

Les principaux postes de consommations énergétiques d’un point de vente sont souvent par ordre d’importance l’éclairage, la climatisation et le chauffage.

L’éclairage occupe le quart des consommations énergétiques alors que la climatisation et le chauffage représente 13% et 12% des consommations totales. Selon la taille, le type d'activité, la localisation et les actions de réduction déjà entreprises, la répartition peut toutefois fortement varier.

Consommation d'énergie
Consommation d'énergie dans les surfaces commerciales
Source : DOE


De quelle énergie parle-t-on : énergie utile, énergie primaire, énergie finale ?

Toute production d’énergie correspond à un besoin (chauffage, éclairage, informatique…), ce besoin s’exprime en énergie utile.

Cette énergie utile, quelle que soit sa forme (thermique, électrique) est produite par un équipement qui consomme de l’énergie, le rapport entre les deux nous donne le rendement de cet équipement. Cette énergie nécessaire au fonctionnement est celle correspondant aux factures des utilisateurs (électricité, réseau de chaleur par exemple), il s’agit d’énergie finale. Cette énergie finale a soit été produite sur place comme c’est le cas pour une chaudière gaz, soit ailleurs pour l’électricité ou un réseau de chaleur.

Pour avoir une estimation de l’énergie totale dépensée pour répondre à un besoin, il faut donc raisonner en énergie primaire et inclure ce rendement dû à la production de chaleur ou d’électricité et à son transport. C’est nécessaire pour tenir compte des rendements des moyens de production d’électricité ainsi que du transport (environ 8% de pertes en ligne sur le réseau électrique).

Transformations énergétiques

Transformations énergétiques


La conversion énergie primaire (Ep) / énergie finale (Ef) vaut en France pour la réglementation thermique :

Type de combustible Rapport Ep/Ef
Charbon 1
Fuel 1
Gaz 1
Electricité 2,58
Bois 1


Il s’agit d’une convention car il existe une « perte », même minime, entre une cuve de fuel et un puits de pétrole, de même qu’entre l’arbre d’une forêt et la bûche d’un poêle à bois.
Le rapport Ep/Ef de l’électricité permet aussi de se rendre compte que pour un kWh d’énergie consommée dans un magasin, il aura fallu au minimum utiliser 2,58kWh d’énergie.

Ce coefficient dépend du mix énergétique de chaque pays, de l’efficacité des moyens de production électrique et de la période de consommation (puisque le mix de production électrique change avec le temps).

Retour en haut de page

Les émissions et déchets associés aux consommations énergétiques

Une consommation énergétique émet bien souvent des polluants dans l’air ou génère des déchets.

Chaque type d’énergie présente des pollutions différentes (CO2, déchets radioactifs, cendres, consommation d'eau…).

A titre d'exemple, voici un comparatif de plusieurs filières énergétiques :

En termes d’émissions de CO2 :

Facteurs d'émissions des combustibles
en équivalent CO2
kg eq CO2 / kWh d'énergie finale
Charbon 0,384
Fioul lourd 0,322
Fioul domestique 0,3
Gaz naturel 0,234
Bois 0
Electricité 0,084
   chauffage 0,18
   éclairage 0,08
   climatisation 0,037
   autres 0,052
CPCU 0,153


En termes d’acidification atmosphérique (pluie acide) :

Facteurs d'émissions des combustibles
en SO2 et NOx
SO2 g/kWh
(kWh d'énergie finale)
NOx g/kWh
(kWh d'énergie finale)
AP g/kWh
(kWh d'énergie finale)
Charbon 2,58 0,95 3,25
Fioul lourd 0,52 0,52 0,88
Fioul domestique 0,3 0,52 0,88
Gaz naturel - 0,17 0,12
Bois - 0,32 0,22
Electricité (année) 0,32 0,27 0,51
Electricité (marginal hiver) 2,2 0,92 2,84


Electricité (année) correspond à des usages ayant lieu toute l'année
Electricité (usage moyen chauffage) lors de la période de chauffage

Source : Guide QEB ; HQE


Retour en haut de page